"O! beware, my lord, of jealousy; It is the green-eyed monster which doth mock the meat it feeds on" – William Shakespeare

« O! beware, my lord, of jealousy; It is the green-eyed monster which doth mock the meat it feeds on » – William Shakespeare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *