Whatever tears one may shed, in the end one always blows one’s nose. Heinrich Heine

Whatever tears one may shed, in the end one always blows one’s nose.
Cries and Crying
Quotations by Heinrich Heine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *